La justice n'informe pas une école à propos d'un enseignant pédophile

21/06/16 à 12:12 - Mise à jour à 12:11

Source: Belga

Un enseignant, trouvé en possession de 14.000 photos à caractère pédopornographique, a pu continuer à donner cours pendant un an et demi, la justice ayant estimé ne pas devoir informer son école de l'enquête en cours, rapportent mardi les journaux De Morgen, Het Laatste Nieuws, De Standaard et Het Nieuwsblad. La direction de l'enseignement catholique se dit choquée.

La justice n'informe pas une école à propos d'un enseignant pédophile

© .

Le ministère public a requis lundi devant le tribunal correctionnel de Courtrai une peine de 18 mois de prison ainsi qu'une interdiction d'exercer à l'encontre de l'intéressé mais a laissé l'école de ce dernier dans l'ignorance pendant un an et demi. Le parquet s'est retranché derrière le secret de l'instruction et la présomption d'innocence. "Nous ne devons informer l'école qu'après un jugement."

Tant la direction du collège Sint-Antonius de Renaix que la ministre flamande de l'Enseignement Hilde Crevits (CD&V) et la rue Guimard ont fait part de leur consternation. "Même si aucun fait répréhensible ne s'est produit au sein de l'école, cela constitue un choc tant pour les parents que pour la direction de savoir que cet homme a encore pu enseigner pendant un an et demi", explique la direction de l'enseignement catholique.

"Nous avons pourtant des procédures claires à savoir suspendre directement (la personne, ndlr) de manière préventive. Le calme peut ainsi revenir dans l'école sans présumer de l'innocence ou de la culpabilité de quelqu'un. Nous demandons expressément à la justice d'informer directement une école dans ce genre de dossier".

En savoir plus sur:

Nos partenaires