La jeunesse croit à nouveau en l'avenir

11/06/14 à 14:32 - Mise à jour à 14:32

Source: Le Vif

Selon une enquête réalisée auprès de 2000 Belges âgés de 25 à 35 ans, une majorité écrasante de jeunes adultes s'attendent à atteindre le même niveau de vie ou même un niveau de vie supérieur à celui de leurs parents. Seule la sécurité d'emploi les inquiète.

La jeunesse croit à nouveau en l'avenir

© iStock

"Pensez-vous atteindre, à 40 ans, le même niveau de vie que vos parents ?" C'est la question qu'ont posé deux sociologues de la VUB et la Fondation P&V aux participants à l'enquête. Les jeunes répondants ont été interrogés sur huit aspects de leur vie personnelle : leur niveau de vie général, la façon d'organiser leur temps libre, leur cadre de vie/le quartier dans lequel ils habitent, leur situation financière, le confort de leur habitation, les voyages qu'ils pourraient faire, leur santé et la sécurité d'emploi.

"Les résultats sont surprenants" estime Mark Elchardus, professeur émérite en sociologie à la VUB. "Pour cinq aspects sur huit, entre 75 et 80 pour cent des jeunes adultes pensent atteindre le même niveau de vie ou même un niveau de vie supérieur à leurs parents. En matière de cadre de vie et de situation financière, les optimistes et les pessimistes s'équilibrent. Seul l'emploi inquiète les jeunes. 43 pour cent d'entre eux pensent qu'ils seront moins bien lotis que leurs parents à l'âge de 40 ans".

Les musulmans ont davantage confiance

"Je ne m'étais pas attendu à autant d'optimisme" déclare Elchardus. "En 2007-2008, nous sommes entrés dans une crise financière qui a été très profonde et dont de plus en plus d'économistes disent qu'elle est comparable à la crise des années 1930. Les jeunes adultes que nous avons interrogés viennent donc de vivre cinq ans de récession et de croissance ralentie. Pourtant, ils croient au progrès".

Curieusement, les musulmans ont davantage confiance en l'avenir que les non-musulmans. Et les personnes d'origines modestes se montrent plus optimistes que les jeunes adultes élevés dans l'opulence.

Ilse Degryse

En savoir plus sur:

Nos partenaires