La grotte d'Eprave victime d'un vol de chasseurs de trésors archéologiques

31/10/16 à 11:45 - Mise à jour à 11:45

Source: Belga

Un vol de trésors archéologiques a été commis dans la grotte d'Eprave, à Rochefort. La personne en charge de l'entretien de plusieurs sites archéologiques dans la région s'est aperçu du méfait vendredi, indique lundi le quotidien l'Avenir.

La grotte d'Eprave victime d'un vol de chasseurs de trésors archéologiques

© Belga

Les auteurs ont cisaillé une grille pour pénétrer à l'intérieur de la grotte. A l'intérieur de celle-ci, et ce jusqu'à une profondeur de 150 mètres, les malfrats ont percé une multitude de trous dans les parois rocheuses. D'après le quotidien, ils ont sondé les murs avec des détecteurs de métaux et piochaient dès qu'un objet métallique entrait en résonance.

Ces faits sont qualifiés de délit par le Cwatup, le Code wallon de l'aménagement du territoire, de l'urbanisme et du patrimoine. "Il est strictement interdit d'utiliser un détecteur de métaux sans autorisation sur un site archéologique. Ensuite, si l'on veut rechercher des vestiges archéologiques, cela nécessite une autorisation du ministre du Patrimoine", précise l'Avenir.

La bourgmestre faisant fonction de Rochefort, Corine Mullens, a confirmé qu'une plainte avait été déposée. Elle précise n'avoir encore rien prévu pour le moment pour sécuriser le site afin d'éviter de nouveaux vols. "Le plus urgent était le dépôt de plainte. Cette grotte n'est plus accessible au public. Je ne l'ai en fait jamais connue visitable", ajoute-t-elle.

Nos partenaires