La grève se poursuit à la prison de Jamioulx

02/08/11 à 09:15 - Mise à jour à 09:15

Source: Le Vif

Les agents pénitentiaires de la prison de Jamioulx poursuivront le mouvement de grève au moins jusque mardi après-midi, selon les syndicats.

La grève se poursuit à la prison de Jamioulx

© Image Globe

Partis en grève au lendemain de la triple évasion survenue dimanche à la prison de Jamioulx, les agents ont tenu une assemblée qui a été essentiellement consacrée aux problèmes de sécurité de la prison, mais aussi à ceux qui touchent l'ensemble des établissements pénitentiaires en Belgique.

Des pistes ont été dégagées, indique-t-on du côté des syndicats. Elles visent non seulement les mesures de sécurité à adopter en cas de tentative d'évasion, mais aussi, plus largement, la réaction nécessaire face à des comportements agressifs à l'intérieur de l'établissement.

Ces propositions seront soumises, mardi après-midi à un représentant de la direction régionale des établissements pénitentiaires. Les résultats de cette rencontre seront ensuite présentés au personnel.

Le SPLF-Police mécontent

Le SLFP-Police menace de réactiver son préavis de grève national mardi à 17h00 s'il n'y a pas de mouvement au sein de la prison de Jamioulx, où les gardiens sont actuellement remplacés par des agents de police.

"Il n'est pas normal que les policiers paient la facture de dysfonctionnements dans le dialogue social du secteur des prisons", estime le SLFP-Police.

Le syndicat indique qu'il ne juge pas de la pertinence des revendications des gardiens de prison, mais estime qu'il n'est pas normal que le service à la population soit galvaudé parce qu'un ministre refuse un débat gênant.

Par ailleurs, le SLFP-Police rappelle avoir déposé un préavis national qui a été négocié et qui peut être réactivé au moindre incident au sein du secteur des prisons.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires