La grève des chauffeurs de taxi va-t-elle provoquer le chaos à Bruxelles ?

28/01/13 à 10:52 - Mise à jour à 10:52

Source: Le Vif

Les chauffeurs de taxis bruxellois manifesteront une nouvelle fois dans la capitale mardi. Quelque 500 taxis sont attendus vers 10h30 aux alentours de la gare du Nord (CCN), selon la police locale.

La grève des chauffeurs de taxi va-t-elle provoquer le chaos à Bruxelles ?

© Reuters

D'importants problèmes de circulation sont attendus sur le ring de Bruxelles jusqu'à 15h00. Plusieurs tunnels d'axes importants de Bruxelles devraient fermer. Les chauffeurs de taxis menacent de s'installer par ailleurs rue de la Loi. La police conseille aux automobilistes de se déplacer mardi en métro à Bruxelles.
Les manifestants devraient se rendre vers midi au cabinet du ministre-président bruxellois Charles Picqué. Ils emprunteront les boulevards Albert II, Botanique, Bishoffsheim et du Régent. La police n'exclut pas la fermeture des tunnels Léopold II, Cinquantenaire (vers le centre-Ville), de la petite ceinture (côté Pentagone) et Reyers.

Les associations de taxis bruxellois entendent manifester contre la politique menée par leur ministre, Brigitte Grouwels (CD&V). Les chauffeurs dénoncent entre autres la signature d'une charte sans avoir été consultés. Les taximen bruxellois revendiquent notamment l'annulation de la charte, la création d'emplacements de parkings qui leur seront réservés, la suppression de la taxe régionale à charge des exploitants de taxis et un service de sécurité pour les chauffeurs de taxis. Ils estiment par ailleurs être victimes de concurrence déloyale de la part notamment de "chauffeurs périphériques", principalement de Zaventem. Ils demandent enfin de régler la problématique de la pénurie des chauffeurs de taxis à Bruxelles.

Les organisateurs de la manifestation estiment que la charte qui leur est imposée est en réalité déjà reprise dans la réglementation du secteur. Cette charte stipule que le chauffeur de taxi doit "offrir à tous ses clients un accueil et un service de qualité, appliquer des tarifs légaux ou encore respecter le Code de la route". "Elle n'est ni plus ni moins qu'une insulte et une atteinte à la dignité des chauffeurs de taxis, alors qu'il y a des problèmes autrement plus importants et plus urgents à résoudre", dénoncent Ed-denguir Khalid, président de Taxis United, et Costa Tsatsakis, président de l'Association des taxis bruxellois (ATB). Parmi ces problèmes, figure celui lié au manque d'emplacements pour taxis. Les taximen bruxellois soulignent que le cabinet de la ministre a supprimé récemment des emplacements de taxis au profit de bus de la Stib alors que la ministre s'était engagée à augmenter leur nombre pour les taximen.

Ces derniers estiment également que les agents de la STIB sont privilégiés en matière de sécurité. Ils font en effet remarquer que la société de transport public dispose de son propre service de sécurité alors que les chauffeurs de taxis, victimes d'agression, ne peuvent prétendre à aucune véritable aide.



Nos partenaires