La Grèce limite les trajets des îles vers le continent pour freiner l'afflux de réfugiés

26/02/16 à 14:46 - Mise à jour à 14:46

Source: Belga

(Belga) La Grèce a décidé vendredi de limiter les trajets en ferry entre ses îles et sa partie continentale, dans le but de limiter la pression sur cette dernière, où les migrants se multiplient sans pouvoir continuer leur route vers la Macédoine. En pleine crise diplomatique avec Vienne au sujet de ces mêmes migrants et de la décision des pays de la "route des Balkans" de fortement restreindre le nombre de candidats à l'asile autorisés à passer, Athènes tente désormais de faire "attendre" un peu plus longtemps sur les îles les migrants venus de la mer et qui tentent d'atteindre l'Europe occidentale.

La Grèce limite les trajets des îles vers le continent pour freiner l'afflux de réfugiés

La Grèce limite les trajets des îles vers le continent pour freiner l'afflux de réfugiés © BELGA

Le ministre serbe de l'Intérieur Nebojsa Stefanovic a indiqué vendredi que les pays de la "route des Balkans" ne permettront désormais qu'à 500 migrants par jour de transiter par leur territoire. La Slovénie a quant à elle annoncé vendredi que "les responsables des polices (des pays des Balkans, ndlr) qui ont participé à la réunion du 18 février se sont engagés à respecter le plafond d'environ 580 migrants par jour", selon ce qu'a indiqué à l'AFP Vesna Drole, porte-parole du ministère de l'Intérieur de Slovénie, qui a demandé à son voisin croate de respecter ce quota quotidien. Depuis dimanche, la Macédoine refuse l'entrée des Afghans sur son territoire depuis la Grèce, et des milliers de personnes en transit se retrouvent coincés à l'intérieur des frontières de cette dernière. Selon Athènes, 4.000 personnes attendent à la frontière nord du pays, tandis que les arrivées continuent depuis la Turquie. "Nous devons freiner le flux, à cause du blocage sur le continent", a indiqué vendredi le ministre grec Thodoris Dritsas. En conséquence, moins de tickets de ferry seront vendus aux migrants, et les aller-retour des bateaux seront également limités. Pour éviter que les îles ne soient surchargées, les migrants seront logés sur des ferries restant à quai dans les ports de Lesbos, Chios et Samos, a ajouté le ministre. (Belga)

Nos partenaires