La gouverneure de la province d'Anvers inquiète à propos de la centrale de Doel

08/04/16 à 18:40 - Mise à jour à 18:40

Source: Belga

La gouverneure de la province d'Anvers, Cathy Berx, s'est dite vendredi inquiète des incidents à répétition touchant la centrale nucléaire de Doel, en réclamant également une mise à jour du plan d'urgence nucléaire en préparation.

La gouverneure de la province d'Anvers inquiète à propos de la centrale de Doel

Le réacteur Doel 1, le plus ancien en service en Belgique - il fonctionne depuis 1975 - a été mis à l'arrêt dans la nuit de mercredi à jeudi, à la suite d'une panne survenue dans la partie nucléaire de la centrale. Mme Berx a confié son inquiétude au journal de 'De Standaard'. "Surtout que ce n'est pas la première fois. Les incidents se produisent plus souvent", a-t-elle souligné. "J'espère que l'AFCN (l'Agence fédérale du contrôle nucléaire) va analyser cela en profondeur", a-t-elle ajouté. Le gouverneur a encore dit attendre avec impatience la mise à jour du plan d'urgence nucléaire en préparation au sein du SPF Intérieur. Le cabinet du ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, a indiqué ce nouveau plan d'urgence devait être prêt d'ici le mois de juin. La section anversoise du sp.a a affirmé partager l'inquiétude de Mme Berx, tout en réclamant la fermeture définitive des unités Doel 1 et 2, "les plus vieilles et les moins sûres" des centrales nucléaires belges. "Nous n'en avons pas besoin, elles constituent une menace pour l'ensemble de la population anversoise et pour le coeur économique du pays", a souligné la cheffe de groupe du sp.a au conseil communal d'Anvers, l'eurodéputée Kathleen van Brempt, dans un communiqué.

En savoir plus sur:

Nos partenaires