Pierre Havaux
Pierre Havaux
Journaliste
Opinion

22/11/13 à 12:26 - Mise à jour à 12:26

La glorieuse incertitude des sondages

Dernières nouvelles du front : le MR s'écrase à Bruxelles, le PS fléchit nettement en Wallonie et la N-VA repart légèrement à la hausse en Flandre. Précision plus qu'utile : ceci n'est qu'un sondage.

La glorieuse incertitude des sondages

© ThinkStock

Six mois avant le grand scrutin attendu le 25 mai, le monde politique est à l'affût de la moindre humeur manifestée par l'électorat. Les sondages sont faits pour entretenir le suspense. Effet garanti, même s'ils sont capables d'annoncer tout et leur contraire. Qu'importe, la presse en fait ses choux gras, le microcosme politique ne sait plus s'en passer.

Voici donc le dernier état de l'opinion, livré par Le Grand Baromètre RTL-TVI - IPSOS - Le Soir, et entaché d'une marge d'erreur de 3% en Wallonie et en Flandre, de 4% à Bruxelles.

Côté francophone, ceux qui évoluent dans la cour des Grands n'ont pas de raison de pavoiser. Le PS fléchit nettement en Wallonie (-8,3 points par rapport aux élections de 2010) pour passer sous la barre des 30%, tandis qu'à Bruxelles les socialistes parviennent à se maintenir. Côté libéral, on n'est guère mieux loti : le MR peine à décoller en Wallonie, tandis qu'il se ramasse en région bruxelloise. Les... 609 Bruxellois sondés n'ont pas été tendres avec les bleus bruxellois passés sous l'ère Reynders : ils ne sont plus crédités que de 18,7%, alors que l'exercice précédent (août 2013) mettait encore le MR au coude à coude avec le PS (22,6%.)

Au nord, rien de bien neuf. Sauf que la N-VA relève la tête avec 31,2% des intentions de voix, loin devant son principal concurrent, le CD&V pointé à 17,4%. Voilà qui devrait rassurer les nationalistes flamands à qui d'autres sondages récents prédisaient le déclin. Leur chef de file, Bart De Wever, aurait néanmoins trouvé son maître : Maggie De Block, secrétaire d'Etat Open VLD à l'Asile et Migration, se hisse au sommet de la popularité en Flandre, et brûle ainsi la politesse au ministre-président Kris Peeters (CD&V.)

Décoiffant ? La suite au prochain épisode. Au prochain sondage, qui annoncera peut-être avec autant de fracas un sursaut socialiste en Wallonie, une spectaculaire remontée libérale en région bruxelloise et un nouveau coup de mou nationaliste en Flandre. C'est aussi à ça que sert un scrutin : à démentir les prévisions.

Nos partenaires