La FWB et Fedasil concluent une convention indéterminée pour l'accueil des MENA

29/04/18 à 19:31 - Mise à jour à 19:32

Source: Belga

(Belga) Les services de l'Aide à la jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles et Fedasil ont conclu vendredi une convention à durée indéterminée pour garantir l'accueil chez nous des mineurs étrangers non accompagnés (MENA).

Fin 2015, face à l'afflux de MENA en Belgique, la Fédération Wallonie-Bruxelles avait décidé, bien que la prise en charge de ces jeunes migrants relève du Fédéral, de soutenir Fedasil à titre humanitaire en offrant des places d'hébergement à ces jeunes très vulnérables. La FWB et Fedasil avaient alors signé une convention portant sur la création de 130 places dans les institutions de l'Aide à la Jeunesse, en co-financement avec Fedasil. Cet accord avait depuis lors toujours été renouvelé, mais sur base annuelle seulement, ce qui ne permettait pas aux services de l'Aide à la jeunesse de travailler dans les meilleures conditions. Le ministre de l'Aide à la jeunesse en Fédération, Rachid Madrane, a alors proposé au secrétaire d'Etat à l'Asile Theo Francken de conclure une convention à durée indéterminée. Ces discussions ont toutefois un peu patiné pour des raisons budgétaires, menaçant un temps la pérennité de l'accueil de ces jeunes. La situation s'est toutefois débloquée vendredi dernier, annonce dimanche le ministre Madrane. Une convention à durée indéterminée a été signée. "Je me félicite que cette solution pragmatique ait pu être concrétisée. Au-delà des difficultés budgétaires ou politiques, cela permet de pérenniser une prise en charge ad hoc des MENA les plus fragiles par les institutions habituées à accueillir des jeunes, ce que les solutions d'accueil habituelles de Fedasil ne permettent pas", a commenté M. Madrane, cité dans un communiqué. Par cet accord, la Fédération s'engage à assurer selon les besoins jusqu'à 130 places d'accueil pour les MENA. De son côté, le fédéral assumera majoritairement les frais de l'opération, à hauteur de 81,86 euros par jour et par place occupée, a précisé le cabinet Madrane. Cela ne change rien par rapport aux précédentes conventions annuelles. (Belga)

Nos partenaires