La future gare de Mons ne se pas terminée avant la fin 2017

23/12/14 à 20:15 - Mise à jour à 20:14

Source: Belga

La ministre fédérale de la Mobilité, Jacqueline Galant (MR), s'est rendue mardi à Tertre pour discuter avec les bourgmestres des entités de Mons-Borinage de l'impact du nouveau plan de transport. Il a notamment été question de l'avenir des gares de cette région, dont celle de Mons qui, selon la ministre, ne sera pas terminée avant la fin 2017.

La future gare de Mons ne se pas terminée avant la fin 2017

Mons, capitale de la culture de l'Europe en 2015. © BELGA/Bruno Fahy

La plupart des bourgmestres ou de leurs représentants des 13 communes de la région de Mons-Borinage-Jurbise ont eu l'occasion d'interpeller la ministre. Ils se sont en particulier inquiétés du sort des petites gares, en activité ou non. "Il est clair que le projet de la gare de Mons est lourd et au détriment des petites gares qui font l'attrait des communes", a reconnu Jacqueline Galant. "J'ai demandé qu'un inventaire complet des petites gares soit dressé. Il débouchera sur l'élaboration d'une fiche par commune concernée pour voir ce qu'il y a lieu de faire", a-t-elle poursuivi.

En ce qui concerne la gare de Mons, la ministre a affirmé que le chantier durera jusque tard dans l'année 2017. "Il faut aussi préciser que les travaux, qui restreignent la circulation des trains sur quatre au lieu de sept voies, ont un impact sur la fluidité du transport." Les élus locaux ont par ailleurs évoqué la reprise de la liaison transfrontalière entre Valenciennes (France) et Mons via Quiévrain sur la ligne 97. "Cette liaison est toujours à l'ordre du jour pour le fret", a assuré Jacqueline Galant. "Un accord de principe existe entre les deux pays." Aucun délai n'a cependant été communiqué. Le transport des voyageurs sur la ligne 97 vers la France à partir de la gare-frontière de Quiévrain avait été arrêté en 1984. Celui des marchandises a pris fin en 1992. Un projet de nouvelle liaison entre Mons et Valenciennes existe depuis 2005.

La ministre fédérale de la Mobilité a récemment entamé un tour des provinces dans le but de préciser les détails du nouveau de plan de transport de la SNCB. Après des visites à Marche-en-Famenne (Luxembourg), à Namur et à Tertre (Hainaut), elle se rendra prochainement en province de Liège.

En savoir plus sur:

Nos partenaires