La fuite du Flinterstar, échoué au large de Zeebrugge, sous contrôle

18/10/15 à 10:32 - Mise à jour à 20:47

Source: Belga

Le cargo Flinterstar, échoué au large de Zeebrugge, a perdu une importante quantité de fioul dans la nuit de samedi à dimanche. La quantité de fioul lourd a été considérablement réduite. Le pompage du mazout encore présent dans le cargo avance également de manière positive, se réjouit dimanche le secrétaire d'Etat en charge de la Mer du Nord, Bart Tommelein.

La fuite du Flinterstar, échoué au large de Zeebrugge, sous contrôle

© BELGA

Les nappes de pétrole qui s'échappaient du cargo ont pu être nettoyées, grâce à l'intervention de trois bateaux spécialisés. Le risque de voir du mazout atteindre les plages belges se réduit donc encore. Le troisième réservoir du Flinterstar, à l'arrière, a lui pu être pompé toute la journée. Les spécialistes estiment qu'il est vide. Les plongeurs ont dès lors entamé les opérations en vue du pompage d'un autre réservoir.

Le cargo accidenté avait recommencé à fuiter samedi soir, car le bateau bouge et commence à se déchirer. Les plongeurs ont confirmé que la cargaison s'était déplacée, durant la nuit. A cause de cela, le réservoir 3, à l'arrière du navire, a été perforé. Il s'agit du réservoir que les équipes préparaient depuis une semaine, y travaillant à la mise en place d'un raccordement de pompage dans le but d'aspirer le carburant qu'il contenait. Avec le mouvement et la perforation qui s'en est suivie, la pièce de raccordement placée s'est brisée, et le fioul s'est répandu dans la mer jusque dans le chenal.

Entre-temps, le mazout avait déjà dérivé sur plusieurs miles vers le nord. Un avion d'observation a été mis en service, pour permettre une simulation des différents parcours que le fioul pourrait effectuer. Du côté des bonnes nouvelles, la météo semblait favorable dimanche, et il était attendu qu'elle reste calme dans les prochains jours.

Depuis mardi, c'est la première fois que les opérations de pompage du carburant ont pu reprendre.

Avant la fuite, il était estimé que le réservoir contenait 150 tonnes de fioul lourd. Deux grandes taches sont apparues après la fuite, qui doivent quant à elles être prises en charge par les navires spécialisés Interballast I et Arca. Le bateau Hebocat VII doit éviter que le mazout se répande autour de la carcasse. Le cargo s'enfonce de plus en plus, de telle sorte qu'à marée haute, une grande partie du navire n'est plus visible.

Nos partenaires