"La fuite de données à la Défense est plus qu'une erreur technique"

04/01/13 à 12:37 - Mise à jour à 12:37

Source: Le Vif

La fuite de données au département RH de la Défense est plus qu'une erreur technique ou de manipulation, estime le blogger spécialisé en sécurité internet Belsec. Il trouve que l'armée a réagi "fautivement et à courte vue" sur cette fuite "alors que des militaires se trouvent dans des zones à risques".

"La fuite de données à la Défense est plus qu'une erreur technique"

Pour le porte-parole de l'armée, la fuite de données du département RH est "une erreur technique ou de manipulation". La Défense a indiqué qu'il s'agissait de "données de bureau".

Un blogger a découvert un annuaire téléphonique reprenant nom, fonction, téléphone interne, adresses email et numéro du bureau de 500 collaborateurs de la Défense. "La Défense dispose d'une porte d'entrée qui est bien sécurisée mais on peut y entrer facilement par la porte arrière du département des RH", explique Belsec. "Tout comme la SNCB, la Défense dit qu'il s'agit d'une petite erreur technique mais, minimiser un problème de sécurité est le pire qu'on puisse faire. Surtout pour l'armée qui détient des données de personnes en mission à l'étranger sur des terrains risqués".

Le blogueur à l'origine de cette découverte affirme avoir utilisé la même méthode que celle employée fin novembre pour révéler les données privées de clients de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB), qui s'étaient retrouvées sur internet pendant une partie de la journée du 22 décembre dernier.

En savoir plus sur:

Nos partenaires