La frontière Liban-Israël "calme" après l'escalade en Syrie

11/05/18 à 11:27 - Mise à jour à 11:28

Source: Belga

(Belga) La frontière entre le Liban et Israël est toujours "calme", a rapporté vendredi une force de maintien de la paix de l'Onu stationnée dans le secteur, au lendemain de frappes d'une ampleur inédite menées par l'Etat hébreu en Syrie voisine.

Depuis 2011, le Liban n'a pas échappé aux débordements du conflit qui ravage la Syrie. Les raids israéliens menés jeudi avant l'aube contre des cibles présentées comme iraniennes en Syrie ont fait craindre une riposte du mouvement chiite libanais Hezbollah, allié de Téhéran et du régime syrien. Par ailleurs, Israël et le Liban sont toujours techniquement en état de guerre. La frontière entre les deux pays est gardée par la Finul, Force intérimaire des Nations unies au Liban. "Nous surveillons la situation générale, mais dans notre secteur, la situation est restée calme", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la Finul, Andrea Tenenti. Il a précisé que la Finul n'avait pas augmenté le nombre de ses patrouilles quotidiennes dans le sud du Liban. Israël a mené jeudi des dizaines de raids aériens meurtriers contre des cibles en Syrie, affirmant riposter à des tirs de roquettes "iraniennes" contre la partie du plateau du Golan occupée par l'Etat hébreu. Israël, qui reste officiellement en état de guerre avec Damas, ne cesse de proclamer qu'il ne permettra pas à Téhéran de se servir de la Syrie comme tête de pont contre lui. Ces derniers mois, il a mené plusieurs raids contre des positions du régime de Bachar al-Assad, du Hezbollah, un autre ennemi, et, de plus en plus, des forces iraniennes. (Belga)

Nos partenaires