La frégate Léopold se lance dans la traque aux passeurs en Méditerranée

05/10/15 à 21:35 - Mise à jour à 21:35

Source: Belga

La frégate Léopold I, l'un des fleurons de la Marine belge, a appareillé lundi de sa base de Zeebrugge pour participer à une mission inédite en mer Méditerranée, baptisée 'Cooperative Venture', a annoncé un responsable militaire.

La frégate Léopold se lance dans la traque aux passeurs en Méditerranée

© BELGA

La frégate doit arriver "sur zone" à partir de la fin de la semaine à l'opération Sophia (ex-EU Navfor Med), jusqu'ici cantonnée à une surveillance à distance de ces réseaux opérant depuis les côtes libyennes.

La deuxième phase de Sophia doit débuter mercredi par un passage à une action plus offensive, y compris en saisissant les bateaux de ces trafiquants d'êtres humains responsables de la mort de centaines de personnes en Méditerranée.

Dans le cadre de cette deuxième phase, les navires de guerre européens - dont le Léopold 1 - pourront arraisonner, fouiller, saisir et dérouter des navires suspectés de servir aux passeurs, mais à condition de ne pas entrer dans les eaux territoriales libyennes.

La frégate belge, dotée d'un équipage de 164 personnes, doit participer à EU Nav For entre début octobre et fin décembre, a précisé le capitaine de frégate Guy Schotte, responsable des opérations à l'état-major de la Défense, lors d'un point de presse à Bruxelles.

Selon la Défense, le Léopold I sera de retour dans son port d'attache de Zeebrugge le 22 janvier 2016.

La Défense se refusait toujours à évoquer lundi un déploiement du navire dans le Golfe persique comme bâtiment d'escorte du porte-avions nucléaire français Charles de Gaulle. Car aucune décision définitive n'a encore prise, ni à Bruxelles ni à Paris.

En savoir plus sur:

Nos partenaires