La Flandre tient enfin sa réforme de l'enseignement secondaire

13/01/17 à 18:27 - Mise à jour à 18:28

Source: Belga

(Belga) Un accord est intervenu vendredi au sein du gouvernement flamand sur la réforme de l'enseignement secondaire, un épisode qui clôt une longue saga entamée durant les législatures précédentes.

La Flandre tient enfin sa réforme de l'enseignement secondaire

La Flandre tient enfin sa réforme de l'enseignement secondaire © BELGA

L'accord sur la matrice des deuxième et troisième degré confirme la définition de huit domaines d'étude pour vingt-neuf précédemment. Le nombre d'orientations possibles retenues dans ces huit domaines passe de 258 à 221. Un changement est intervenu en cours de négociation dans la dénomination des huit domaines. Ainsi, un domaine "Langue et Culture" remplace un domaine "Construction et Logement" qui sera intégré aux "Sciences, Techniques et Mathématiques". "Arts et Création", "Agriculture et Horticulture", "Economie et Organisation", "Société et Bien-Être", "Sport" et "Alimentation et Horeca" complètent la matrice. La réforme ne touche pas à l'enseignement général, technique et professionnel, les trois branches du système. La matrice doit permettre d'offrir une orientation préparant à l'enseignement supérieur ou au marché du travail ou garder les deux options ouvertes. La réforme a fait l'objet d'une large consultation avec le secteur. Elle a abouti après avoir buté sur des divergences au début de l'année 2016. L'Open Vld souhaitait alors apporter sa pierre à un édifice dont les grandes lignes avaient été tracées durant la législature précédente, alors qu'il n'était pas aux responsabilités. Dans l'opposition, Groen a fustigé une réforme taillée sur mesure pour la N-VA et ses ambitions de créer un enseignement élitiste à côté d'un enseignement des relégués. Pourtant, le secteur était demandeur d'une diminution bien plus drastique du nombre de domaines d'étude, ont souligné les écologistes. Une réforme de l'ensemble de l'enseignement obligatoire est également à l'oeuvre du côté francophone. Au c?ur du projet pour le secondaire figure la mise en place d'un tronc commun jusqu'à l'âge de 15 ans qui, à l'issue d'une évaluation externe certifiée, permettra une orientation vers la filière de transition (ex-général, préparant au supérieur) ou qualifiante (ex-technique et professionnel, préparant au marché du travail). (Belga)

Nos partenaires