La Flandre prend des mesures en faveur du climat et de l'énergie

01/12/16 à 18:35 - Mise à jour à 18:44

Source: Belga

Le gouvernement flamand a approuvé jeudi à Gand une série de mesures formant le "pacte flamand pour le climat et l'énergie" destiné à mettre en oeuvre en Flandre l'accord sur le "burden sharing" conclu en décembre 2015 entre le niveau fédéral et les trois Régions ainsi que les objectifs fixés par l'UE.

La Flandre prend des mesures en faveur du climat et de l'énergie

© iStock

D'ici 2020, les maisons mises en location par des particuliers devront ainsi nécessairement être graduellement dotées de double vitrage. Cette disposition sera inscrite dans le code flamand du logement, a précisé la ministre du Logement, Liesbeth Homans (N-VA).

Il s'agit, selon elle, d'une mesure simple qui permettra d'atteindre les objectifs fixés à la Belgique par l'Union européenne - une réduction de ses émissions de gaz à effet de serre de 35% d'ici 2030.

D'autres ministres ont présenté lors de ce "sommet climatique" gantois des mesures nouvelles ou existantes.

Celui de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA), a ainsi annoncé son intention d'introduire des éclairages LED, plus économes en énergie, pour le réseau routier et a promis de réfléchir à une application "intelligente" de la redevance au kilomètre pour les poids lourds de plus de 3,5 tonnes en vigueur depuis le 1er avril.

Il avait dans le passé déjà annoncé l'octroi de primes à l'achat de camions moins polluants, ainsi que des subsides à l'achat de systèmes d'assistance à la conduite.

Le ministre de l'Energie, Bart Tommelein (Open Vld), s'est engagé à fixer un cadre pour le stockage de l'énergie à domicile avec des batteries. Il a également mentionné une "nouvelle solution" pour apurer la dette accumulée au fil des années par l'octroi généreux de certificats verts.

Concluant ce "sommet climat" flamand, le ministre-président Geert Bourgeois (N-VA) a souligné qu'il ne s'agissait que d'une première étape". "Nous n'y sommes pas encore. Nous devons atteindre les objectifs fixés pour 2020 et la voie vers ceux de 2030 est probablement encore plus difficile", a-t-il déclaré.

"Mais je suis persuadé que nous y arriverons si nous le faisons tous ensemble et que nous avons des citoyens et des entreprises qui vont plus rapidement que le gouvernement".

Ainsi, jeudi à Gand, 234 sociétés se sont engagées à émettre six millions de tonnes de CO2 par an, ce qui représente un à deux mois des émissions totales annuelles de la Flandre.

Parmi elles figurent Van Marcke, qui construit un nouveau centre de distribution "énergétiquement neutre" à Courtrai, et l'entreprise Janssen Pharmaceutica, qui souhaite réduire son empreinte environnementale de 20% d'ici 2020.

Le groupe pétrolier Total va pour sa part transformer ses gaz résiduels en matière première et Agfa-Gevaert réduire significativement sa consommation d'énergie.

La ministre de l'Environnement, Joke Schauvliege (CD&V), a salué les efforts menés en termes d'innovation par les entreprises et les centres de recherche flamands, qui sont susceptibles de trouver des débouchés dans le monde.

Trois banques, ING, BNP Paribas et Bpost Bank, ont enfin annoncé jeudi qu'elles proposeraient des prêts à moins de deux pour cent d'intérêt pour financer des travaux d'isolation, l'installation de pompes à chaleur et des panneaux solaires notamment.

"J'ai bon espoir que d'autres banques suivront, j'entends des notes positives du secteur", a souligné M. Tommelein.

Nos partenaires