02/04/10 à 10:06 - Mise à jour à 10:06

La Flandre est en colère

La Flandre est en colère. Contre les francophones. Les Flamands en ont ras le bol d'être toujours présentés comme des racistes intolérants ou, pis, d'être comparés avec des génocidaires, comme cela a été fait récemment en pointant du doigt le Wooncode, qui demande aux futurs acquéreurs d'un logement de se déclarer prêts à apprendre le néerlandais ou de démontrer qu'ils ont des liens avec la commune où ils veulent s'établir.

La Flandre est en colère

Par PETER VANDERMEERSCH

Trop is te veel. La Flandre ne peut accepter cela plus longtemps. Il faut savoir que même en Flandre les critiques fusent contre le Wooncode, dont le but avoué est de permettre aux "habitants du coin" d'acquérir des habitations à des prix abordables. Il est vrai que ça sent un tant soit peu la xénophobie. Mais de là
à mettre cet assez stupide Wooncode sur le même pied qu'une purification ethnique, il y a des limites à ne pas dépasser.

A tel point que Bart De Wever, président du N-VA mais aussi un des hommes politiques les plus populaires de Flandre, a porté plainte devant le Centre de l'égalité des chances et la lutte contre le racisme. Et il n'en est pas à son coup d'essai. Les Flamands n'apprécient guère que certains organes de presse francophones tiennent ce langage à leur égard.

Et les déclarations du populiste sectaire Olivier Maingain (FDF) qui, à l'occasion de la non-nomination de trois bourgmestres dans la périphérie bruxelloise, a comparé les Flamands avec les nazis, ne sont pas de nature à créer un climat serein et à favoriser l'harmonie entre les deux communautés linguistiques.

En fait, pareils écrits et pareil langage ont pour unique effet que de plus en plus de Flamands se demandent pourquoi les francophones souhaitent encore cohabiter avec eux, ces abominables Flamands. Aussi les Flamands sont-ils toujours plus nombreux à s'interroger pourquoi ils devraient encore se retenir de dire : au revoir, chers amis francophones. Nous n'acceptons plus d'être tenus pour des génocidaires et des nazis. Nous en avons marre.

Nos partenaires