La Flandre déclare la guerre aux pelotons terroristes

11/07/13 à 11:46 - Mise à jour à 11:46

Source: Le Vif

Le gouvernement flamand vient de déclarer la guerre aux groupes de cyclotouristes qui terrorisent la région.

La Flandre déclare la guerre aux pelotons terroristes

© Belga

Ils sont nombreux et se déplacent en groupe. Ils vont vite et balayent tout sur leur passage, au point de terroriser les autres plaisanciers qui se promènent en bord de l'Escaut. Pour mettre fin à ce comportement de cowboys, voire de terroriste selon certains, la région a installé un épais marquage au sol. Sur une distance de 23 km, entre Zwijnaarde et Eine, une dizaine de bandes de 1.5 cm de haut a été installée à chaque kilomètre pour freiner ces pelotons inciviques. Des bandes qui ne posent aucun problème si l'on roule à une vitesse normale, mais qui peuvent se révéler très dangereuses - "meurtrières" selon les stakhanovistes des deux roues- si l'on file comme le vent.

Des cowboys sans foi ni loi

Il semble que la mesure vise surtout le "Scheldepeloton". Pour ces fangios de la petite reine, il n'est pas rare de piquer des pointes à 53 km/h. Riverains et habitués des bords d'Escaut sont nombreux à se plaindre de ses grands pelotons qui frôlent les autres cyclistes à vive allure. "Ce sont des terroristes du cyclisme. Ils feraient mieux de s'entraîner sur le circuit de Zolen car ils roulent comme des fous" déclare le bourgmestre de Gavere dans les colonnes du Standaard.

Au-delà de l'inconfort qu'ils apportent, ces pelotons qui roulent à une si vive allure sont surtout dans l'illégalité puisque la vitesse maximale sur ces chemins de halage est de 30 km/h. Sur base de ce constat et face à une police qui se trouve devant l'impossibilité de contrôler ce genre d'infraction, les autorités misent beaucoup sur ce marquage au sol qui devrait dissuader les derniers réticents.

ML

Nos partenaires