La Finlande prête à augmenter sa contribution au budget de l'UE après le Brexit

26/04/18 à 14:43 - Mise à jour à 14:44

Source: Belga

(Belga) La Finlande s'est dite ouverte à une augmentation de sa contribution au budget pluriannuel de l'UE après 2020 pour compenser le départ du Royaume uni de l'Union européenne, a affirmé jeudi le ministre des Affaires européennes Sampo Terho.

"Nous pouvons évoluer autour du 1%, à la hausse ou à la baisse en fonction de comment sera concrètement dépensé l'argent", a déclaré le ministre au cours d'une conférence de presse, prenant ses distances avec les pays scandinaves, aux positions traditionnellement proches de celles d'Helsinki. La Suède et le Danemark, ainsi que les Pays-Bas et l'Autriche, tous contributeurs nets au budget de l'UE, sont opposés à toute augmentation au-delà du niveau actuel de 1% du PIB de chacun. Le départ britannique, ainsi que le besoin de financer de nouvelles politiques dans le domaine des migrations et de la défense notamment, créent un casse-tête pour les 27, en laissant un "trou" dans les finances européennes, évalué à entre 12 à 15 milliards par an par la Commission européenne. Le commissaire européen au Budget Günther Oettinger a suggéré que les contributions nationales passent à 1,1 ou 1,2% du PIB après 2020. Le commissaire, qui effectue une tournée des différents Etats membres pour les convaincre de soutenir l'augmentation du budget européen, a semblé satisfait de l'accueil réservé à Helsinki au projet de la Commission. "Mon sentiment est que notre proposition n'est pas en confrontation (avec celle de la Finlande, ndlr)" mais "proche" des attentes finlandaises, a-t-il affirmé à Helsinki. La Commission doit rendre publique sa proposition officielle de budget pour la période 2021-2027 le 2 mai. Elle espère qu'elle sera adoptée d'ici aux élections européennes de 2019. (Belga)

Nos partenaires