La FGTB Charleroi attaque violemment le PS

01/05/13 à 12:36 - Mise à jour à 12:36

Source: Le Vif

Le secrétaire régional de la FGTB Charleroi Daniel Piron a dénoncé mercredi à l'occasion de la Fête du Travail le décalage entre les propos des dirigeants du Parti socialiste et leurs actes.

La FGTB Charleroi attaque violemment le PS

© Image Globe

Depuis plusieurs années, à Charleroi, la FGTB et le PS ne défilent plus ensemble à l'occasion du 1er mai. En 2012, Daniel Piron avait lancé un appel au rassemblement des forces anticapitalistes, dénonçant pour le coup les politiques validées par le PS et Ecolo.

"A l'époque, Paul Magnette avait réagi en s'attaquant à moi et en me dépeignant comme un électron libre", a déclaré mercredi matin Daniel Piron devant plusieurs centaines d'affiliés FGTB très enthousiastes. "Un an après, je lui conseille de se pincer. Il n'a pas fait un cauchemar, nous sommes encore là."

Le secrétaire régional a ensuite égrené une série de contradictions qu'il relève entre les propos des dirigeants socialistes et leurs actions au sein des gouvernements. "Votre parti se pose en défenseur des chômeurs mais accepte que l'on mette en place le contrôle de la disponibilité des chômeurs et la dégressivité de leurs allocations.

Il se positionne en faveur d'une fiscalité plus élevée pour les entreprises mais accepte les intérêts notionnels qui permettent aux multinationales de ne payer aucun impôt. Il prétend défendre le pouvoir d'achat mais accepte le blocage des salaires pour deux ans. Quelle honte!", a-t-il dénoncé.

Selon le secrétaire régional, le Parti socialiste ne veut pas la fin du capitalisme, il veut juste le réformer à la marge. "La vrai gauche, c'est celle qui se lève aujourd'hui à Charleroi", a encore affirmé Daniel Piron. "C'est celle qui donne de l'espoir aux travailleurs. Le parti socialiste dit qu'avec lui, c'est mieux. Cela l'est pour les riches certainement, mais pas pour les travailleurs."

En savoir plus sur:

Nos partenaires