La femme contrôlée en niqab n'a pas encore porté plainte

12/06/12 à 20:20 - Mise à jour à 20:20

Source: Le Vif

Stéphanie Djato, contrôlée alors qu'elle portait un niqab, envisage toujours de se constituer partie civile contre la police locale pour atteinte à la pudeur, coups et blessures, mais n'a pas encore porté plainte, selon son avocat.

La femme contrôlée en niqab n'a pas encore porté plainte

© BELGA

La femme portant le niqab qui s'est rebellée, voici deux semaines, contre la police lors d'un contrôle d'identité à Jette, n'a pas encore porté plainte contre les policiers de la zone de Bruxelles-Ouest, a indiqué mardi son avocat Me Didier De Quévy.


La jeune femme, Stéphanie Djato, envisage toujours de se constituer partie civile contre la police locale pour atteinte à la pudeur, coups et blessures, a-t-il ajouté. Elle a par ailleurs demandé à son avocat de ne plus communiquer avec la presse : "Il faut laisser la justice suivre son cours sereinement", a déclaré Didier De Quévy.


Pour rappel, la police a procédé voici deux semaines au contrôle d'identité de la jeune femme vêtue d'un niqab, alors qu'elle se trouvait à un arrêt de tram à Jette. Refusant de présenter ses papiers d'identité, elle a été emmenée au commissariat central de la zone pour être prise en charge par des policières. Après s'être rebellée, elle a été transportée à l'hôpital avec une commotion cérébrale. Une policière a, elle, eu le nez cassé.


LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires