La Fédération Wallonie-Bruxelles étoffe ses outils de lutte contre le radicalisme

20/01/16 à 18:48 - Mise à jour à 18:48

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a élargi mercredi son arsenal pour prévenir et lutter contre le radicalisme en créant trois nouvelles structures qui devraient être progressivement à pied d'oeuvre dans les mois à venir.

La Fédération Wallonie-Bruxelles étoffe ses outils de lutte contre le radicalisme

La Fédération Wallonie-Bruxelles étoffe ses outils de lutte contre le radicalisme © BELGA

"La Fédération Wallonie-Bruxelles apporte une alternative à la réponse purement sécuritaire. Notre ambition est de mieux appréhender le problème et développer une expertise au service de tous", a commenté mercredi son ministre-président, Rudy Demotte, cité dans un communiqué. Le gouvernement francophone a ainsi décidé un centre opérationnel qui servira de point de contact entre la Fédération et les personnes confrontées à un problème de radicalisation. Il aura pour mission l'écoute, le diagnostic et la prise en charge des personnes en voie de radicalisation. Cet accompagnement sera personnel et individualisé, soit à la demande de la personne elle-même, de son entourage ou suite à une décision judiciaire. Ce centre, qui emploiera à terme 17 personnes, sera installé dans les locaux de l'administration générale des Maisons de justice, à Bruxelles. Il sera joignable 7 jours sur 7, également en dehors des heures de bureau. (Belga)

Nos partenaires