La Fédération Wallonie-Bruxelles adopte de nouvelles mesures de prévention du radicalisme

23/03/16 à 19:03 - Mise à jour à 19:03

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a adopté mercredi onze nouvelles mesures pour prévenir la radicalisation des jeunes.

Un montant de 90.000 euros a ainsi été dégagé pour élaborer des outils d'information et de sensibilisation sur le terrain, notamment des formations, du coaching individuel et des outils pédagogiques pour aider les professionnels à gérer et déconstruire les postures de radicalisation. Par ailleurs, après le succès de la pièce de théâtre Djihad, une nouvelle pièce incluant des récits médiatiques, les réseaux sociaux et la liberté d'expression devrait prochainement voir le jour. Le gouvernement de la Fédération a parallèlement approuvé mercredi sept autres mesures structurelles visant à établir "rapidement" un "relevé exhaustif des problèmes rencontrés sur le terrain en lien avec le radicalisme et à renforcer le maillage de façon optimale", ainsi qu'à élaborer des "actions positives" dans les centres urbains en Fédération Wallonie-Bruxelles. A plus long terme, une formation obligatoire, uniformisée et certifiée, des cadres du secteur jeunesse est également prévue. "A côté du volet répressif, l'autre enjeu de taille de la lutte contre les radicalismes se situe en amont, dans la prévention et le projet de société porté et proposé aux citoyens et aux jeunes. Il est donc urgent de continuer à agir sur le terrain, dans les différents lieux fréquentés et visités par la majorité des jeunes", souligne la ministre en charge de la Jeunesse, Isabelle Simonis, citée dans un communiqué. Ces nouvelles mesures viennent compléter d'autres déjà adoptées depuis plus d'un an par la Fédération Wallonie-Bruxelles en matière de prévention du radicalisme violent. (Belga)

Nos partenaires