La Droite renonce au cartel avec le Parti populaire, qu'il juge d'"extrême droite"

26/10/16 à 04:30 - Mise à jour à 04:38

Source: Belga

(Belga) Le parti de droite radicale La Droite a annoncé mercredi l'abandon du projet de cartel avec le Parti populaire (PP) de l'avocat Mischaël Modrikamen en vue des élections communales de 2018 et générales de 2019, jugeant "contre nature" une telle alliance avec une formation qualifiée comme étant d'extrême droite.

La Droite renonce au cartel avec le Parti populaire, qu'il juge d'"extrême droite"

La Droite renonce au cartel avec le Parti populaire, qu'il juge d'"extrême droite" © BELGA

"La Droite renonce dès aujourd'hui au projet de cartel électoral avec le Parti Populaire car contre nature", a indiqué le bureau de ce parti présidé par Aldo-Michel Mungo, dans un communiqué adressé à l'agence Belga. "En lançant il y a quelques jours, dans son organe de propagande 'Le Peuple' (l'ancien quotidien syndicaliste socialiste bruxellois dont M. Modrikamen a acquis le titre en 2010 pour diffuser une version électronique, ndlr), un appel aux membres et électeurs du Front national belge à le rejoindre en se présentant comme l'alternative politique, de cette formation récemment interdite par la justice, le PP a franchi la ligne rouge que La Droite avait tracée en décembre 2015: pas d'alliance avec l'extrême droite", précise le parti de droite radicale. "Le Rubicon a donc été franchi en connaissance de cause par le PP", ajoute le texte. Pour La Droite, "il n'existe aucune raison à vouloir rassembler les vieux compagnons de route frontistes. Il faut par contre convaincre les électeurs qu'une nouvelle politique alternative est possible dans le rassemblement", poursuit le communiqué. (Belga)

Nos partenaires