La discrimination ne préoccupe guère la police

18/03/15 à 07:00 - Mise à jour à 07:00

Source: Belga

Seules 56 zones de police sur 196 disposent d'un fonctionnaire de référence chargé prioritairement des problématiques liées aux racisme, au négationnisme et la discrimination, alors qu'en 2013, une circulaire stipulait l'obligation, pour la police fédérale et les zones de police locale, de désigner de tels fonctionnaires, écrit Le Soir mercredi.

La discrimination ne préoccupe guère la police

© BELGA

A la police fédérale, 38 personnes de référence ont été désignées, parmi lesquelles 36 en première ligne, émanant par exemple de la police de la route ou de celle des chemins de fer. Quant aux 196 zones de police locale, elles ont reçu leurs instructions fin avril 2014. Seules 56 d'entre elles se sont exécutées: 44 ont désigné un fonctionnaire, 11 en ont retenu deux, et Termonde en a trois, selon les chiffres du ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) dévoilés au député Georges Gilkinet (Ecolo). Devant ce constat, Ecolo veut savoir "comment il (le ministre, ndlr) compte remédier" au fait qu'une grande majorité de zones de police ne semble pas faire de la lutte contre la discrimination une priorité.

En savoir plus sur:

Nos partenaires