La digitalisation source d'un nouvel analphabétisme

30/08/16 à 17:32 - Mise à jour à 17:32

Source: Belga

(Belga) "De nombreux citoyens ne sont pas prêts à suivre les autorités publiques et les entreprises privées sur le chemin du numérique", ressort-il d'une enquête sur l'analphabétisme digital présentée conjointement mardi par le Gezinsbond et la Ligue des familles. Les deux organisations lancent un appel tous azimuts pour une société plus inclusive au regard de la digitalisation des services.

La digitalisation source d'un nouvel analphabétisme

La digitalisation source d'un nouvel analphabétisme © BELGA

"Les pouvoirs publics et les entreprises se digitalisent toujours plus alors qu'un ménage sur cinq est incapable d'effectuer un virement. Notre rôle à nous, ce n'est pas d'aller contre le numérique mais d'accompagner les citoyens dans cette digitalisation croissante", déclare Delphine Chabbert, secrétaire politique de la Ligue des familles. Le ministre en charge de l'Agenda digital, Alexander De Croo (Open Vld), estime aussi qu'il est nécessaire de renforcer les compétences digitales de tout un chacun. "Il est crucial que tout le monde puisse profiter de la digitalisation", indique à Belga le cabinet du ministre, qui précise qu'une enquête de grande envergure a été demandée l'année dernière par les autorités fédérales afin de comprendre les mécanismes à l'origine de l'exclusion digitale. "Selon une étude, nous savons par ailleurs que seuls 6 travailleurs sur 10 possèdent des capacités numériques suffisantes alors qu'à terme, 9 emplois sur 10 exigeront des compétences digitales." M. De Croo insiste en outre sur la nécessité de former les citoyens afin "qu'ils trouvent leur chemin digital". "Il s'agit d'une mission commune des autorités, du secteur privé, de l'enseignement et d'organisations de la société civile qui prennent déjà beaucoup d'initiatives actuellement", conclut le cabinet De Croo. D'après l'enquête à l'initiative du Gezinsbond, menée auprès de 1.015 personnes, le manque de compétences digitales touche les familles principalement au niveau financier. "La moitié des répondants ne sait pas effectuer de paiement en ligne, un quart n'est pas capable d'effectuer de paiements par carte de débit ou de crédit et 50% des ménages belges sont incapables de remplir des formulaires en ligne pour obtenir des allocations sociales." (Belga)

Nos partenaires