La diffusion payante des quotidiens belges en recul de 1,6% en 2015

30/01/16 à 05:07 - Mise à jour à 05:07

Source: Belga

(Belga) La diffusion payante des quotidiens belges (en version papier et digitale) a enregistré un recul de 1,6% l'année dernière, mais les différentes marques d'information belges ont également réalisé une progression de 18,9% de leur nombre de navigateurs uniques sur le web, indique le CIM (Centre d'Information sur les Médias) dans un communiqué.

Au sein du volet payant, la part de la "lecture digitale du papier" (d'un PDF ou d'une version enrichie) croît, s'élevant à 7,8 % de la totalité des ventes, ce qui revient à une hausse de 37 % par rapport à 2014. "L'utilisation d'écrans pour s'imprégner du contenu riche des marques d'information connaît donc un engouement toujours grandissant", souligne le CIM. En un an, la partie sites web gratuits a également continué à croître pour englober au total 4,8 millions de navigateurs uniques (+18,9%). Bien que la diffusion payante globale des quotidiens belges ne recule que de 1,6%, la baisse est nettement plus sensible pour les titres francophones et le Grenz Echo (-4,1%) que pour les néerlandophones (-0,6%). Toutes les marques d'information francophones, à l'exception de l'Echo (+0,7%), ont en effet vu leur diffusion payante baisser l'année dernière. La Dernière Heure enregistre un recul de 8,7% (de 47.674 à 45.513), suivie par le Soir avec une baisse de 5,2% (69.931 à 66.267) et des titres de Sudpresse qui perdent 5% (96.585 à 91.756). Suivent La Libre Belgique qui recule de 1,6% (36.978 à 36.370) et l'Avenir en repli de 1,5% (84.161 à 82.880). Au nord du pays, les grands gagnants sont les titres De Morgen (de 53.437 à 54.882) et De Tijd ( de 40.223 à 41.065) qui progressent respectivement de 2,7 et 2,1%. Les deux plus grands vendeurs en Flandre enregistrent par contre un recul : Het Laatste Nieuws est en baisse de 1,9% (de 281.652 à 276.370) et Het Nieuwsblad de 1,3% (de 253.292 à 249.912). (Belga)

Nos partenaires