La détention préventive d'Ali El Haddad Asufi et de Smaïl Farisi est prolongée

30/09/16 à 15:54 - Mise à jour à 15:56

Source: Belga

(Belga) Dans le cadre de l'enquête ouverte à la suite des attentats de Zaventem et de Bruxelles, la chambre du conseil de Bruxelles a prolongé vendredi la détention préventive d'Ali El Haddad Asufi et de Smaïl Farisi pour une durée supplémentaire de deux mois, a indiqué vendredi le parquet fédéral. Tous deux demeurent inculpés de participation aux activités d'un groupe terroriste, d'assassinats terroristes et de tentatives d'assassinats terroristes, comme auteur, coauteur ou complice.

Ali El Hadda Asufi, 31 ans, a été interpellé une première fois le 24 mars dernier avant d'être relâché le jour-même. Le 9 juin dernier, l'homme a toutefois à nouveau été privé de liberté et cette fois, placé sous mandat d'arrêt. Il aurait eu une fonction de logisticien lors de la préparation des attentats et aurait été en contact téléphonique avec plusieurs individus dont les noms apparaissent dans le dossier. L'homme aurait également été en lien avec l'appartement de l'avenue des Casernes à Etterbeek. Son ADN a été trouvé sur un emballage vide de piles qui se trouvait dans le logement. Les piles auraient été utilisées lors de la confection des bombes qui ont explosé à Brussels Airport. Smaïl Farisi, âgé de 32 ans, a pour sa part été arrêté le 12 avril dernier en compagnie de son frère Ibrahim âgé de 28 ans. Smaïl Farisi avait loué l'appartement de l'avenue des Casernes d'où sont partis Ossama Krayem et Khalid El Bakraoui le matin des attentats de Bruxelles et de Zaventem. Il a utilisé également ce logement pour pouvoir toucher des allocations du CPAS et comme garçonnière, mais l'a également sous-loué à Khalid El Bakraoui. Après les attentats du 22 mars, Smaïl Farisi et son frère Ibrahim ont nettoyé l'appartement d'Etterbeek de fond en comble. Lors de la perquisition menée le 9 avril, aucune arme ni explosif n'a été trouvé. (Belga)

Nos partenaires