La défense des victimes se pourvoit en cassation contre l'irrecevabilité de la plainte

10/03/16 à 20:30 - Mise à jour à 20:30

Source: Belga

(Belga) Les victimes d'abus sexuels au sein de l'église ont décidé de se pourvoir en cassation contre l'arrêt rendu le 25 février par la cour d'appel de Gand, déclarant la citation collective du Saint-Siège et des évêques belges non recevable, a indiqué jeudi Christine Mussche, l'avocate des 36 victimes.

La défense des victimes se pourvoit en cassation contre l'irrecevabilité de la plainte

La défense des victimes se pourvoit en cassation contre l'irrecevabilité de la plainte © BELGA

L'objectif de la plainte était de faire constater la responsabilité du Saint-Siège, des évêques belges et des plus hauts responsables de l'Eglise dans les abus. Les requérants soulignaient qu'ils avaient été victimes d'abus sexuels et qu'ils avaient souffert de la négligence des autorités religieuses. Le tribunal de première instance de Gand avait écarté leur requête en 2013, justifiant qu'une victime ne pouvait déposer une citation au nom d'un groupe et que le Saint-Siège bénéficiait de l'immunité. La cour d'appel a été dans le même sens, déclarant il y a deux semaines que le Vatican bénéficiait effectivement de l'immunité et que la plainte n'était basée sur "aucun fait concret". Les avocats des victimes ont fait savoir qu'ils envisageaient également, dans une phase ultérieure, d'aller devant la Cour européenne de Justice. (Belga)

Nos partenaires