La cybercriminalité utilise des ordinateurs belges

30/03/13 à 09:36 - Mise à jour à 09:36

Source: Le Vif

On dénombre en Belgique plus d'un million d'ordinateurs infectés par des logiciels nuisibles, ce qui permet aux criminels de prendre le contrôle de la machine. Des ordinateurs belges ont ainsi été utilisés lors d'une attaque informatique de grande ampleur menée contre la Corée du Sud en 2009, écrivent samedi les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad.

La cybercriminalité utilise des ordinateurs belges

© Thinkstock

"En piratant un ordinateur les criminels peuvent élaborer le profil complet d'un individu et obtenir le contrôle sur l'ordinateur lui-même", explique Luc Beirens, à la tête de la Computer Crime Unit de la police fédérale (FCCU). "Cela laisse également la porte ouverte à toutes sortes d'abus: pirater des comptes bancaires en ligne, demander de l'argent pour des ordinateurs prétendument bloqués, ...".

Selon l'entreprise espagnole chargée de sécurité sur internet Panda Security, 27 pc des ordinateurs belges sont infectés, ce qui concernerait environ un million d'ordinateurs. Un chiffre sûrement sous-estimé selon la FCCU car de nombreux ordinateurs ne disposent pas d'un bon scanner de virus. En juillet 2009, Internet a été très lent durant plusieurs jours dans toute la Corée du Sud et de nombreux sites étaient indisponibles, dont des sites officiels du gouvernement. Selon le service d'information sud-coréen, la Corée du Nord était à l'origine de cette attaque.

Pour cette attaque de grande ampleur, il a été fait appel à des ordinateurs situés dans plusieurs pays, dont la Belgique. Ces ordinateurs se sont connectés en même temps, de manière ininterrompue, sur ces sites internet sud-coréens afin que le système plante. Cela concernerait au moins plusieurs centaines de machines en Belgique. Ces ordinateurs avaient été piratés à la suite d'une visite sur le site internet eternalmoonwalk.com - une initiative de Studio Brussel - qui proposait aux internautes de télécharger un petit film en hommage au Roi de la Pop Michaël Jackson.



Nos partenaires