La culture historique des ados résiste

04/11/15 à 14:52 - Mise à jour à 14:51

Source: Le Vif/l'express

"Des têtes moins pleines mais mieux faites" : la nouvelle vocation du cours d'histoire n'a pourtant pas eu raison du "modeste" savoir historique des élèves du secondaire, révèle une étude financée par l'Université de Liège. Parce que les profs feraient de la résistance...

Napoléon, c'était avant ou après Hitler ? Luther, qui c'est encore celui-là ? Louis XIV, Roi-Soleil ? Inconnu au bataillon. La guerre de Cent ans ? Holà, faut pas pousser ! La Révolution française ? Appel à l'équipe ! C'est Mao sur la photo ? Première info.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires