La Croix-Rouge compte sur Brussels Airlines pour donner des ailes à son stock de sang

11/06/18 à 16:08 - Mise à jour à 16:14

Source: Belga

(Belga) La Croix-Rouge de Belgique a lancé lundi sa campagne annuelle 'Missing Type' lors de laquelle les lettres A, O et B, les trois lettres des groupes sanguins, disparaissent des paysages urbains et numériques afin de sensibiliser la population au don de sang. Elle peut compter cette année sur le soutien de 110 partenaires en Belgique, dont Brussels Airlines. La compagnie aérienne a ainsi affrété un avion dont les trois lettres précitées ont été retirées pour une semaine. La campagne se clôturera en effet lundi prochain.

L'action, qui existe depuis 2015 en Angleterre et 2016 en Belgique, vise à conscientiser la population en lui montrant à quoi ressemblerait le monde sans les A, O et B. Elle permet au service du sang de la Croix-Rouge d'atteindre de nouveaux publics en profitant de la visibilité des nombreux partenariats. Cette année, 110 entreprises, institutions ou organisations participent au mouvement. Parmi elles, la Fnac, Natagora, la Stib (mais seulement sur internet et non dans les stations comme l'an dernier, ndlr), plusieurs hôpitaux ou encore le site de vente en ligne Showroomprive.com. Mais aussi Brussels Airlines, qui se dit "ravi" de rejoindre cette campagne. Pour l'occasion, un avion sans les lettres A, B et O sillonera l'Europe et les passagers qu'il transportera seront sensibilisés au don de sang. La période à laquelle a lieu cette opération n'est pas un hasard. L'été constitue en effet une période "turbulente" pour les stocks de sang. Afin de pouvoir répondre aux besoins, qui ne diminuent pas durant ces quelques mois, l'aile francophone de la Croix-Rouge doit récolter plus de 5.000 poches avant les vacances. Chaque année, l'organisation a besoin de plus de 150.000 poches de sang afin de pouvoir couvrir les besoins des hôpitaux en Fédération Wallonie-Bruxelles tandis que plus de 9.000 poches sont utilisées chaque semaine en Belgique, d'après Ivan De Bouyalsky, directeur général du service du sang à la Croix-Rouge. Alors que sept personnes sur dix en auront un jour besoin, seulement 3% de la population donne du sang. Parmi les 100.000 donneurs annuels, tous ne font pas ce geste salvateur régulièrement et 20.000 personnes doivent venir remplacer chaque année celles qui ne peuvent plus l'effectuer (âge, problèmes de santé, etc.). Au total, 27 pays participent à l'action cette année. (Belga)

Nos partenaires