La crise économique, peu propice aux grossesses

07/05/10 à 10:55 - Mise à jour à 10:54

Source: Le Vif

Une femme belge sur cinq préfère attendre avant de tomber enceinte, en raison de la crise économique. C'est ce qui ressort d'une enquête réalisée par la firme de tests de grossesse Predictor.

La crise économique, peu propice aux grossesses

© Thinkstock

Une étude menée par Predictor auprès de 500 femmes âgées de 25 à 40 ans, révèle qu'une femme sur cinq postposerait sa grossesse à cause de la crise économique.

Les 80% restants ne laisseraient toutefois pas la crise contrecarrer leurs projets d'élargissement familial.

L'enquête montre également que, lorsque les femmes belges décident d'avoir un enfant, plus de la moitié d'entre elles choisissent la date de naissance avant même de planifier la grossesse.

Pour 8% d'entre elles, c'est un must absolu, tandis que 42% essaient d'en tenir compte dans la mesure du possible.

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires