La criminalité au plus bas depuis 2000

15/01/14 à 17:47 - Mise à jour à 17:47

Source: Le Vif

Le nombre de délits enregistrés par les services de police lors des six premiers mois de l'année 2013 a diminué de 6,8% par rapport au premier semestre 2012, selon les statistiques de la police fédérale présentées mercredi par la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet et la commissaire générale Catherine De Bolle. La police fédérale a également présenté un nouvel outil de consultation en ligne des statistiques de la criminalité.

La criminalité au plus bas depuis 2000

© Thinkstock

Les services de police locaux et fédéraux ont recensé 480.683 faits de janvier à juin 2013 contre 515.506 pour la même période en 2012. Il s'agit du chiffre le plus bas jamais enregistré pour un premier semestre depuis 2000 et la publication des statistiques de criminalité. Cette tendance à la baisse s'observe particulièrement dans la Région de Bruxelles-Capitale (-9,4%) mais également en Flandre (-6,8%) et en Wallonie (-5,2%).

La criminalité automobile a notamment diminué au premier semestre de l'année dernière. Les services de police ont par exemple enregistré 5.527 vols de voiture, soit une baisse de 7% par rapport à la même période en 2012. Les cas de vol dans et sur un véhicule (-17%), de dégradation de voiture (-12,3%), de carjackings (-11,3%) et de homejackings (-12,7%) sont également à la baisse. Le phénomène de sackjacking, essentiellement constaté à Bruxelles, enregistre un net recul de 56,9%.

Cette tendance s'observe également pour les vols à main armée (-16,5%), la violence contre les personnes (-10,9%), les cambriolages dans les entreprises et commerces (-12,5%) ainsi que dans les services publics ou les bâtiments administratifs (-17,7%). La criminalité informatique enregistre par ailleurs sa première baisse du nombre de faits enregistrés (-23%) lors des six premiers mois de l'année 2013, par rapport au premier semestre 2012.

Le nombre de cambriolages dans les habitations n'a par contre que peu diminué au premier semestre 2013. Les services de police ont recensé 36.355 faits contre 36.751 lors des six premiers mois de 2012, soit une baisse de 1,1%. Les statistiques révèlent un glissement du phénomène des villes vers les communes plus rurales et des appartements vers les maisons.

La police fédérale constate par contre que le phénomène de faux policiers est à la hausse, avec une augmentation de 117 faits entre les premiers semestres 2012 et 2013. Il s'agit souvent de vols commis par des auteurs se présentant comme des agents de police.

Selon la ministre et la commissaire générale, cette diminution générale des délits enregistrés s'explique notamment par les campagnes de sensibilisation, l'utilisation de caméras de surveillance et les conseils de prévention contre le vol. "Ces chiffres sont encourageants car ils démontrent l'efficacité des mesures prises en matière de lutte contre la criminalité en Belgique", a commenté la ministre de l'Intérieur. "Les baisses les plus importantes concernent d'ailleurs les priorités du Plan national de sécurité 2012-2015."

La police fédérale a également présenté un nouvel outil permettant de consulter ces statistiques via son site internet. Le public pourra analyser ces données à l'aide de tableaux, de cartes et de graphiques. Il sera également possible de mesurer l'évolution d'un phénomène sur plusieurs mois ou année

Nos partenaires