La Cour de justice de l'UE devra se prononcer sur l'abattage sans étourdissement

28/07/16 à 08:47 - Mise à jour à 08:47

Source: Belga

(Belga) Le tribunal de première instance de Bruxelles a de "sérieux arguments" pour penser que l'interdiction de l'abattage sans étourdissement sur les aires temporaires d'abattage contrevient à la liberté de religion. Il a dès lors renvoyé la question à la Cour de justice de l'Union européenne, rapportent jeudi De Standaard, Het Nieuwsblad et Het Belang van Limburg. Dans un communiqué, le Conseil de coordination des institutions islamiques de Belgique se dit "confiant".

La Cour de justice de l'UE devra se prononcer sur l'abattage sans étourdissement

La Cour de justice de l'UE devra se prononcer sur l'abattage sans étourdissement © BELGA

Le ministre flamand du bien-être animal Ben Weyts (N-VA) aurait bien inscrit une interdiction générale de l'abattage rituel sans étourdissement dans un décret, mais ses partenaires de coalition ne l'ont pas suivi. L'an dernier, il a tout de même décidé de limiter l'abattage sans étourdissement, en l'autorisant uniquement dans les abattoirs reconnus et non dans les abattoirs temporaires. Cette mesure est basée sur une directive européenne. Près de 50 associations musulmanes de Flandre ont contesté la décision de Ben Weyts devant le tribunal de première instance de Bruxelles. Le 25 juillet, ce dernier a posé une question préjudicielle à la Cour de justice de l'UE. Il lui demande si les restrictions à l'abattage sans étourdissement sont compatibles avec la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne. La réponse européenne, attendue d'ici au moins un an, déterminera le jugement bruxellois. Le tribunal n'a pas réagi à la demande des associations musulmanes d'autoriser les abattages sans étourdissement dans les aires temporaires lors de la prochaine Fête du sacrifice en septembre. (Belga)

Nos partenaires