La Corée du Nord et ses missiles s'invitent à l'Otan

04/12/17 à 13:29 - Mise à jour à 13:31

Source: Belga

(Belga) La Corée du Nord et ses programmes nucléaire et balistique s'invitent à l'Otan, dont la plupart des membres, qu'ils soient nord-américains ou européens, semblent désormais à la portée des missiles intercontinentaux développés par Pyongyang, qui vient de se déclarer "puissance nucléaire" capable de frapper n'importe où aux Etats-Unis.

Le tir mercredi dernier d'un nouveau missile balistique intercontinental de type Hwasong-15, qui a parcouru 1.000 kilomètres avant de plonger dans les eaux japonaises, a montré que "tous les alliés pourraient être à la portée" de ce genre d'arme, a affirmé lundi le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, à la veille d'une réunion à Bruxelles des ministres des Affaires étrangères des 29 pays membres. "Nos partenaires dans la région sont exposés au risque", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse, dans une référence à la Corée du sud et au Japon - deux pays alliés des Etats-Unis qui ont noué des relations avec l'Alliance atlantique. La communauté internationale doit exercer une "pression maximale" sur la Corée du Nord pour amener le régime du président Kim Jong-Un à la table de négociations en vue d'un abandon de ses programmes nucléaire et balistique grâce à une solution pacifique et négociée, a-t-il ajouté. M. Stoltenberg a toutefois rappelé que l'Otan était confrontée à des menaces de missiles balistiques "depuis des décennies". "Notre réponse a toujours été une dissuasion crédible. Nous avons les capacités et la volonté de dissuader toute attaque", a-t-il assuré - en dépit du fait que la défense anti-missile dont l'Otan a commencé à se doter est principalement destinée à contrer des tirs en provenance d'un pays comme l'Iran. (Belga)

Nos partenaires