La concurrence entre chercheurs a un impact négatif sur la qualité de la recherche

14/11/17 à 11:20 - Mise à jour à 11:21

Source: Belga

(Belga) La concurrence entre chercheurs a un impact négatif sur la qualité de la recherche, estime une majorité de chercheurs des universités belges dans une étude de la Fondation Roi Baudouin publiée mardi. Cette enquête, menée auprès de 1.720 chercheurs, révèle que ceux-ci sont avant tout motivés par la production de nouveaux savoirs. Outre la mise en concurrence, ils déplorent également la recherche constante de financements, considérée comme problématique, ainsi que le manque de temps pour mener leurs recherches.

Les chercheurs ne travaillent pas pour l'argent ou une glorieuse carrière mais sont motivés par la volonté de produire de nouveaux savoirs, révèle cette étude. Ainsi, seuls 35% des répondants estiment que leur recherche doit directement répondre à des besoins sociétaux immédiats, alors que 60% pensent le contraire. La contribution aux progrès du savoir scientifique reste donc le facteur de motivation n°1. Ces derniers pointent plusieurs difficultés. Ainsi, 4 chercheurs sur 10 trouvent difficilement le bon équilibre entre les trois missions académiques qui leur sont imposées: enseignement, recherche et service à la société. Ils sont 54% à estimer ne pas disposer de suffisamment de temps pour mener leurs recherches. Les chercheurs interrogés déplorent également leur mise en concurrence ainsi que l'obligation de rechercher constamment des financements. Pour 54,3% des répondants, la concurrence entre chercheurs a un impact négatif sur la qualité de la recherche. Ils sont 34,7% à déplorer le manque d'encouragements à la recherche multidisciplinaire et collaborative. Enfin, seulement 23,6% pensent que les investissements des pouvoirs publics sont suffisants pour avoir un impact positif sur la qualité. Pour la grande majorité des chercheurs (84,7%), cette qualité scientifique doit être le critère déterminant pour l'évaluation et pour le financement. (Belga)

Nos partenaires