La Commission refuse de condamner explicitement l'arrivée de Barroso chez Goldman Sachs

11/07/16 à 14:57 - Mise à jour à 14:57

Source: Belga

(Belga) La Commission européenne a refusé lundi de condamner explicitement l'arrivée de l'ancien président de la Commission européenne José Manuel Barroso à la banque d'affaires Goldman Sachs, qui avait aidé la Grèce à maquiller ses comptes pour entrer dans la zone euro, une action à l'origine de la terrible crise que subit le pays depuis 2008.

La Commission refuse de condamner explicitement l'arrivée de Barroso chez Goldman Sachs

La Commission refuse de condamner explicitement l'arrivée de Barroso chez Goldman Sachs © BELGA

"Les anciens commissaires ont l'obligation de mentionner, durant une période de 18 mois (après la fin de leurs fonctions), les engagements et emplois qu'ils occupent", a souligné le porte-parole de la Commission, Margaritis Schinas. Après cette période de prudence, les commissaires ne sont plus tenus qu'à une obligation de discrétion et d'intégrité et au secret professionnel. M. Barroso a respecté les règles européennes, "très strictes, surtout si on les compare à celles des Etats membres et d'autres organisations internationales" selon le porte-parole. L'ancien président de la Commission européenne a téléphoné à son successeur pour le prévenir qu'il rejoindrait la banque d'affaires américaine, considérée comme l'un des acteurs de la crise financière de 2008 et des graves problèmes auxquels la Grèce est confrontée. Interrogé à de nombreuses reprises par les journalistes lundi midi, M. Schinas a indiqué que Jean-Claude Juncker "ne souhaite pas commenter la décision de son prédécesseur". Il a laissé le soin aux journalistes de commenter et d'analyser le choix de M. Barroso. (Belga)

Nos partenaires