La Commission européenne veut investir un milliard d'euros dans des superordinateurs

11/01/18 à 11:44 - Mise à jour à 11:45

Source: Belga

(Belga) La Commission européenne a l'intention d'investir un milliard d'euros, conjointement avec les États membres, dans la mise en place d'une infrastructure de superordinateurs d'envergure mondiale, a annoncé jeudi la commissaire en charge de la Société numérique, Mariya Gabriel.

Les superordinateurs utilisent des milliers de processeurs qui fonctionnent en parallèle et analysent de grandes quantités de données en temps réel. Ces machines "peuvent nous aider à développer une médecine personnalisée, à faire des économies d'énergie et à lutter plus efficacement contre le changement climatique", a illustré Mme Gabriel. L'Europe accuse cependant un retard important sur les Etats-Unis, la Chine et le Japon dans le développement de cette technologie. Aucun des dix plus puissants superordinateurs au monde ne se trouvent d'ailleurs dans des pays de l'UE, ce qui conduit de plus en plus souvent les scientifiques et les entreprises européennes à effectuer le traitement de leurs données en dehors de l'Union. "Ce manque d'indépendance constitue une menace pour la vie privée, la protection des données, les secrets commerciaux et la propriété des données, notamment pour les applications sensibles", a pointé la commissaire Gabriel. Pour pallier le retard du Vieux Continent, treize Etats européens - dont la Belgique - ont désormais décidé de s'associer dans le cadre de l'initiative EuroHPC. Cette structure juridique et financière va acquérir, mettre en place et déployer dans toute l'Europe une infrastructure de calcul à haute performance (CHP) de classe mondiale. Elle appuiera également un programme de recherche et d'innovation afin de développer les technologies et machines ainsi que les applications qui fonctionneraient sur les superordinateurs. La contribution de l'UE à EuroHPC sera de l'ordre de 486 millions d'euros au titre de l'actuel cadre financier pluriannuel, complétée par un montant similaire provenant des États membres et des pays associés. Dans l'ensemble, environ 1 milliard de fonds publics seront investis d'ici à 2020. EuroHPC exercera ses activités durant la période 2019-2026. L'infrastructure prévue sera détenue et exploitée conjointement par les participants à l'initiative. (Belga)

Nos partenaires