La Commission européenne veut diminuer la consommation d'énergie de 30% d'ici 2030

30/11/16 à 16:05 - Mise à jour à 16:07

Source: Belga

(Belga) L'Europe veut conserver son rôle pionnier dans la transition vers une énergie durable et propre, a annoncé la Commission européenne mercredi lors de la présentation d'une série de nouvelles propositions en matière d'énergie. Un des points saillants est l'objectif contraignant de faire baisser de 30% la consommation d'énergie d'ici 2030.

La Commission européenne veut diminuer la consommation d'énergie de 30% d'ici 2030

La Commission européenne veut diminuer la consommation d'énergie de 30% d'ici 2030 © BELGA

Fin de l'année dernière, l'Union européenne a promis lors de la conférence sur le climat de Paris de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d'ici 2030. Pour réaliser cette ambition, la Commission avait déjà présenté des propositions pour réformer le marché des droits d'émission et pour réduire les émissions du transport, de l'agriculture et d'autres secteurs, par le biais d'objectifs nationaux. Le paquet présenté mercredi forme un ultime volet. La Commission propose un objectif contraignant pour réduire la consommation d'énergie de 30% d'ici 2030, par rapport à 1990. "Nous serons ainsi moins dépendants de l'importation, nous pourrons créer des emplois et réduire les émissions", a expliqué le commissaire européen au Climat Miguel Arias Canete. L'objectif, notamment flanqué de propositions pour améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments et des produits (ce qu'on appelle l'écodesign), reste cependant en-dessous des attentes du Parlement européen, qui appelait à une réduction de 40%. La Commission ne touche par contre pas à son objectif, fixé il y a deux ans, en matière d'énergies renouvelables: d'ici 2030, au moins 27% de la consommation d'énergie devra être couverte par des sources d'énergies renouvelables. La Commission a surtout préparé des mesures visant à améliorer le fonctionnement du marché, à renforcer la position des consommateurs et à vivifier le climat d'investissement. Les investissements dans le secteur ont baissé de moitié durant les cinq dernières années, a déploré M. Canete. Le paquet contient encore une série de mesures pour favoriser la collaboration entre Etats membres et pour intégrer les réseaux. La Commission plaide pour un mécanisme de capacité au niveau européen. Plusieurs Etats membres disposent déjà d'un tel mécanisme, permettant de dédommager les producteurs d'énergie pour des réserves de production visant à pallier d'éventuels pics de consommation. La Commission plaide pour une approche transfrontalière, qui permettrait à un producteur d'un Etat membre d'intervenir en cas de besoin dans un autre Etat membre. (Belga)

Nos partenaires