"La Commission européenne, symbole de l'inégalité des genres"

27/08/14 à 14:03 - Mise à jour à 14:18

Actuellement, six noms de femmes uniquement figurent sur la liste des 28 postes à pourvoir, souligne Marie Arena (PS) dans un communiqué. "un très mauvais signal pour une institution qui dit se battre pour l'égalité des genres".

"La Commission européenne, symbole de l'inégalité des genres"

© Belga

Les négociateurs de la nouvelle coalition fédérale "suédoise" doivent désigner un commissaire belge pour la fin de cette semaine. Les deux prétendants au poste pour représenter la Belgique, seul Etat à n'avoir encore proposé aucun nom, sont le ministre sortant des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) et l'eurodéputée Marianne Thyssen (CD&V).

"Si la Commission est aussi peu le reflet de la société et qu'elle ne met pas en place des règles pour atteindre la parité, nous appellerons tous les eurodéputés à voter contre l'investiture du nouveau collège des 28", avertit la coordinatrice de la commission sur l'égalité des genres du Parlement européen. Mi-juillet déjà, Martin Schulz avait prévenu que le Parlement européen ne donnerait pas son soutien à une Commission européenne qui ne compterait pas au moins un tiers de femmes. Le président de l'institution avait souligné que les eurodéputés ne pourraient se satisfaire d'une Commission comptant moins de femmes que celle de José Manuel Barroso (soit 9 sur 28). Marie Arena rappelle également que l'UE a voté des règles contraignantes imposant au moins 40% de femmes d'ici à 2020 parmi les membres non-exécutifs des conseils d'administration au sein des sociétés cotées de l'Union européenne. "La Commission européenne se décrédibiliserait totalement en incarnant la tendance inverse", estime-t-elle. L'eurodéputée évoque encore l'instauration d'une règle qui garantisse la parité au sein des membres de la Commission obligeant chaque Etat membre à proposer l'alternance des genres sur une période de trois mandats, assurant ainsi un minimum de 33% de femmes à la tête de l'Europe.

En savoir plus sur:

Nos partenaires