La commission des naturalisations veut résorber son arriéré avant la fin de la législature

06/01/17 à 12:34 - Mise à jour à 12:38

Source: Belga

(Belga) La commission des naturalisations de la Chambre devrait résorber son arriéré de demandes à traiter d'ici la fin de la législature, espère la présidente de la commission, Nahima Lanjri (CD&V).

La commission des naturalisations veut résorber son arriéré avant la fin de la législature

La commission des naturalisations veut résorber son arriéré avant la fin de la législature © BELGA

Fin 2012, le parlement a approuvé une réforme des procédures d'acquisition de la nationalité belge, qui revoit strictement les conditions à remplir pour bénéficier d'une naturalisation et réduit le rôle que joue le parlement. La commission doit toutefois résorber un arriéré considérable. L'an passé, le nombre de dossiers qui devaient encore être traités est passé de 24.716 à 17.802 unités, a expliqué Mme Lanjri sur son site internet. Sur les 6.914 demandes examinées, 3.505 ont été approuvées, 1.488 refusées et 1.921 classées pour divers motifs (déménagement, acquisition de la nationalité par un autre biais, etc.). La résorption de l'arriéré ne signifie pas que tous les dossiers sont clos. Certaines décisions sont par exemples reportées parce que le candidat ne prouve pas encore une connaissance suffisante de l'une des langues nationales. (Belga)

Nos partenaires