La colocation : une formule attrayante, surtout à Bruxelles

12/11/10 à 16:25 - Mise à jour à 16:25

Source: Le Vif

En ces temps de crise, la colocation a de plus en plus le vent en poupe. Au point que l'offre n'arrive pas à suivre la demande. Les étudiants et les jeunes actifs sont les premiers séduits par cette formule.

La colocation : une formule attrayante, surtout à Bruxelles

© Thinkstock

Selon une étude du CRIOC (Centre de Recherche et d'Information des Organisations de Consommateurs), la colocation attire de plus en plus de personnes. 300.000 belges, soit 4% de la population sont concernés par la formule.

L'offre n'arrive d'ailleurs pas à suivre la demande. Pour quatre demandeurs, on dénombre seulement trois offres.

Les raisons de cet engouement

La principale raison des consommateurs est le côté financier. Les personnes optant pour la colocation sont souvent des personnes fragilisées par le contexte économique actuel. En partageant un logement, ils économisent sur le loyer, poste de dépense très important, particulièrement à Bruxelles.

L'aspect social est aussi un facteur décisif dans la colocation. Selon le CRIOC, "deux consommateurs sur cinq déclarent que c'est aussi une manière d'élargir leur cercle d'amis, de connaissances pour pouvoir partager des points d'intérêts communs".

Bien que les étudiants et les jeunes actifs soient les premiers séduits, la colocation attire de plus en plus "une nouvelle clientèle". Les quadragénaires venant de subir un divorce ou une séparation. Les seniors se tournent également vers cette formule, même s'ils sont encore peu nombreux. En effet, le désir d'échapper à la solitude est également une motivation.

Parmi les consommateurs qui ont déjà essayé la colocation, les trois quarts déclarent qu'ils en gardent de bons souvenirs, ajoute le CRIOC.

Les recommandations du CRIOC Malgré les avantages qu'offre la colocation, le CRIOC recommande toutefois de faire attention à certains points. Selon l'étude, il ne faut pas baisser tête baissée dans une colocation sans évaluer la situation.

Il faut donc bien vérifier les différents points du contrat concernant les frais, les dépenses respectives,... et essayer au maximum d'évaluer la compatibilité des différents caractères qui vont cohabiter sous le même toit.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires