La colère de la marée rouge, verte et bleue gronde contre le gouvernement fédéral

19/12/17 à 10:47 - Mise à jour à 12:23

Source: Belga

Ils sont plusieurs milliers à s'être rassemblés mardi face au podium qui doit accueillir les leaders syndicaux venus protester contre la réforme des pensions portée par le gouvernement Michel. La foule demande aux autorités fédérales "une pension juste et digne" et s'oppose au relèvement de l'âge légal de la retraite à 67 ans.

La colère de la marée rouge, verte et bleue gronde contre le gouvernement fédéral

© BELGA

"Ma pension est un droit, pas une tombola!", arborent des centaines de manifestants ayant rallié Bruxelles mardi. Un slogan issu du PTB que de nombreux militants FGTB ont repris à leur compte.

Des centaines de ballons affichant un 67 barré, en référence au relèvement de l'âge de la pension légale, survolent les têtes des protestataires venus s'opposer physiquement à la politique de l'exécutif fédéral. "J'ai travaillé 35 ans dans l'industrie métallurgique", explique René, aujourd'hui pensionné. "Vous m'imaginez vraiment travailler dans un haut-fourneau jusqu'à mes 67 ans?! Je ne suis plus là pour moi, je suis là pour mes enfants et petits-enfants."

Une inquiétude partagée par Cécile, la trentaine radieuse, qui est employée dans un call-center. "On nous demande toujours plus de flexibilité pour des conditions de plus en plus précaires", relate l'affiliée au syndicat chrétien. "Vais-je devoir travailler encore trente ans pour une pension de misère?"

Au total, ils sont quelques dizaines de milliers, selon les trois organisations ayant mis sur pied la manifestation, 25.000 selon la police, à traverser la capitale pour exprimer leurs préoccupations pour le futur. Une mobilisation qui ravit les dirigeants syndicaux car, selon eux, "le combat ne fait que commencer".

En savoir plus sur:

Nos partenaires