"La cohésion est grande au sein du gouvernement"

19/11/16 à 09:31 - Mise à jour à 09:30

Source: Belga

Les apparences sont trompeuses, déclare le Premier ministre Charles Michel samedi dans une interview au Laatste Nieuws. Le "rififi" entre les partis de la coalition est pour lui la preuve que le gouvernement travaille sur les réformes. "La cohésion est grande dans ce gouvernement. Les partenaires sont plus forts ensemble que ce que tous les coups de théâtre peuvent laisser penser."

"La cohésion est grande au sein du gouvernement"

© Belga

L'interdiction du burkini, un impôt sur le capital sans modification de l'impôt des sociétés,... Il semblerait que les partis du gouvernement MR, Open VLD mais surtout CD&V et N-VA n'obtiennent jamais suffisamment et sont régulièrement en désaccord. "Théâtre politique", selon Charles Michel. "Je vous le dis: les quatre partis, y compris le CD&V et la N-VA, se sont engagés à travailler de manière constructive jusqu'au dernier jour."

Ces discussions sont inhérentes aux plans de réforme de la coalition suédoise. "Savez-vous comment éviter les discussions? En ayant un gouvernement qui joue la sécurité et non la réforme. Ce n'est pas notre choix. Nous voulons réformer profondément ce pays (...) Cela ne se passe pas sans échanger de temps en temps des points de vue différents. Mais ce gouvernement peut se permettre ces discussions car la cohésion est grande", selon Charles Michel.

La cohésion sera bien nécessaire, car selon le Premier ministre, trois importants dossiers sont encore sur la table: la réforme de l'impôt des sociétés, la taxation sur le capital et l'activation de l'"épargne dormante".

Dans l'interview, Charles Michel déclare aussi ne pas avoir été surpris de la victoire de Donald Trump aux présidentielles américaines. "Les sondages ont une fois de plus fait leurs preuves: si vous misez sur l'inverse de ce qu'ils disent, vous êtes souvent proche de la vérité."

Il estime que le magnat de l'immobilier doit désormais avoir une chance de gouverner. "Comme démocrate convaincu, on doit accepter que parfois la démocratie ne mène pas au résultat que l'on souhaitait. L'élection de Donald Trump est un fait important nouveau, tout comme le Brexit. Les deux rendent le monde un peu plus imprévisible."

Nos partenaires