La coalition suédoise obligée de désigner ses ministres avant de négocier

14/08/14 à 10:20 - Mise à jour à 10:20

Source: Le Vif

En principe, la désignation des postes de ministres se fait en toute fin de négociations. Cependant, comme les négociateurs de la coalition suédoise doivent rapidement désigner un candidat belge pour la Commission européenne, ils seraient obligés de commencer par la répartition des fonctions. Cette information est relayée par le journal De Morgen.

La coalition suédoise obligée de désigner ses ministres avant de négocier

© Belga

Le 18 août, les négociateurs de la coalition suédoise démarreront les pourparlers. En plus de devoir trouver 17 milliards d'euros, ils auront donc également à négocier les postes de ministres. Le 30 août, la Belgique doit effectivement décider qui siégera dans la Commission européenne. Jusqu'ici, notre pays n'a pas réagi aux demandes de Jean-Claude Juncker qui souhaitait un nom de candidat belge avant fin juillet. La Belgique est d'ailleurs le seul pays de l'UE à ne pas avoir présenté de commissaire européen.

Comme la nomination du commissaire européen pèse dans la balance des postes attribués à chaque parti, les négociateurs doivent désigner les postes de premier ministre, de ministres, de secrétaires d'État et de président de parlement avant la fin du mois ou du moins distribuer les portefeuilles par parti. Karel De Gucht (Open VLD) , qui occupe le poste de commissaire européen au commerce, et Didier Reynders (MR) seraient intéressés par le poste.

4 femmes pour 15 ministres

D'après le quotidien Het Laatste Nieuws, le nouveau gouvernement fédéral ne compterait que quatre femmes parmi quinze ministres. S'il est certain que Kris Peeters (CD&V) occupera le poste de premier ministre, le quotidien cite Jan Jambon, Theo Francken, Johan Van Overtveldt et Peter Dedecker pour les postes de la N-VA ainsi que Koen Geens et Pieter De Crem pour le CD&V.

Les femmes seraient très peu représentées. Maggie De Block (Open VLD) serait la seule femme certaine d'obtenir un poste de ministre. Selon le journal, le MR désignerait deux femmes et la N-VA une. Le CD&V n'aurait lui aucune femme à proposer.

Nos partenaires