La Coalition nationale contre le tabac demande à Maggie De Block d'aller plus loin

19/05/16 à 08:16 - Mise à jour à 08:15

Source: Belga

Le plan anti-tabac présenté lors du dernier contrôle budgétaire par la ministre de la Santé, Maggie De Block, est "un pas dans la bonne direction", salue jeudi la Coalition nationale contre le tabac dans un communiqué.

La Coalition nationale contre le tabac demande à Maggie De Block d'aller plus loin

© Sigfrid Eggers

Mais le groupement dont fait notamment partie la Fondation contre le cancer encourage la ministre à aller plus loin: "introduisez le paquet neutre, et interdisez simultanément toute publicité dans les points de vente. Cela permettra de renforcer toutes les autres mesures de votre plan", exhorte-t-il.

Le plan anti-tabac vise à ramener le nombre de fumeurs sous la barre des 17% de la population d'ici 2018. Il passe par une nouvelle augmentation des accises sur le tabac et un certain nombre de mesures dont le paquet de cigarettes neutre, mais pas avant 2019, l'interdiction de fumer dans une voiture en présence d'enfants et un meilleur remboursement du kit de démarrage pour le sevrage tabagique.

Pour la Coalition nationale contre le tabac, le gouvernement devrait augmenter encore davantage les accises sur le tabac à rouler et le remboursement des produits d'aide à l'arrêt. Il devrait aussi introduire les paquets neutres dès l'année prochaine.

"Il faut, de plus, que l'introduction des paquets neutres soit couplée à l'interdiction totale de la publicité dans les points de vente", poursuit la Coalition. "Les pays ayant opté pour les paquets neutres (Australie, Royaume-Uni, Irlande et France) ont tous introduit simultanément l'interdiction totale de publicité dans les points de vente, et pour de bonnes raisons. Il n'est pas logique d'autoriser la publicité dans les magasins si elle est interdite sur les paquets."

La publicité "classique" pour le tabac est interdite depuis 1999, mais les affiches et panneaux lumineux sont toujours autorisés dans les magasins de tabac et de journaux. Or cette publicité, massivement présente, est volontairement trompeuse quant aux risques pour la santé, "avec des mentions telles que 'no additives' ou 'smooth' qui semblent suggérer que le tabac n'est pas forcément mauvais pour la santé, ou que certaines marques sont moins dangereuses que d'autres", déplore la Coalition.

En savoir plus sur:

Nos partenaires