La "Cité des médias" pour 2028

02/07/15 à 18:04 - Mise à jour à 18:04

Source: Belga

On y verra beaucoup plus clair d'ici l'an prochain sur le devenir précis de l'actuel site de 20 hectares occupé par la RTBF et la VRT, le long du boulevard Reyers à Schaerbeek, et destiné à se muer en une "Cité des médias", plus ouverte, et beaucoup plus multifonctionnelle qu'actuellement.

La  "Cité des médias" pour 2028

© Belga

Le projet de Masterplan dont l'élaboration a été confiée à l'architecte-urbaniste français François Leclercq devrait être terminé d'ici la fin de l'année et soumis à enquête publique avant d'être adopté définitivement d'ici la fin de l'année 2016. La réalisation des nouvelles implantations de la RTBF (40.000 m2) et de la VRT (55.000 m2), sont programmées pour la période 2017-2022. Les premières constructions, notamment de logements, devraient démarrer d'ici la fin de la décennie. Jeudi les différents acteurs (Région, commune de Schaerbeek, RTBF, VRT, Agence pour le développement Territorial) ont fait le point sur la préparation de ce Masterplan. L'accord de gouvernement bruxellois a prévu de développer sur le site "un pôle économique et de formation axé sur le secteur des médias, de nouveaux logements, un nouveau parc urbain, des équipements et commerces de proximité dans un cadre de vie amélioré". Il est acquis que l'ensemble occupé actuellement par la RTBF et la VRT dont la partie la plus visible forme une barrière de 200m à quelques mètres du boulevard sera abattu à terme. Les deux opérateurs publics feront construire leurs nouveaux locaux sur la partie centrale du site. D'autres médias investiront le site également. Pour le reste, le projet prévoit le maintien de l'emblématique Tour de télécommunication, en la réaffectant soit à une activité de type horeca, soit récréative. Il y aura 2.000 à 3.000 logements, des équipements collectifs tels que des crèches, écoles, des commerces, des activités innovantes, de l'enseignement et de la formation dans le secteur des médias.

Les discussions vont bon train entre les partenaires qui doivent encore trouver un terrain d'entente sur le projet définitif en tentant de concilier au mieux leurs intérêts respectifs. La VRT et la RTBF, propriétaires du foncier se sont entendues pour constituer une banque foncière commune afin de mener ensemble l'opération de rentabilisation des terrains sur laquelle elles comptent pour les investissements dans leurs nouvelles implantations respectives. La VRT désignera l'architecte de son projet au cours de l'été. Si l'on en croit son administrateur délégué Jean-Paul Philippot, pour la RTBF ce devrait être chose faite quelques mois plus tard. La RTBF a désigné en mai dernier les cinq architectes finalistes parmi les 47 équipes qui ont répondu à son appel à projets pour la construction de son nouveau siège.

Les autres affectations auront un impact sur la valorisation des terrains: Combien et quel type de logements, sachant qu'une implantation de logements sociaux rapporte moins que le logement haut de gamme? Quel type de commerce, sachant que la Région ne verrait pas forcément d'un bon oeil la concrétisation d'un projet qui ferait de l'ombre au projet Docks Bruxsel, distant de deux à 3kms?

Sans nier le chemin qu'il reste à parcourir, les partenaires de discussion (MM. Vervort-ministre-président bruxellois; Bernard Clerfayt-bourgmestre de Schaerbeek, Jean-Paul Philippot et Léo Hellemans, respectivement administrateurs-délégués de la RTBF et de la VRT) entendaient envoyer jeudi un signal clair de leur volonté partagée d'aboutir bientôt. L'ouverture du site au monde extérieur trouvera son illustration la plus emblématique dans celle du parc existant actuellement accessible aux seuls occupants du site. Dans la logique du maillage vert régional, son accès et sa connexion à d'autres parcs régionaux (Josaphat et Cinquantenaire e.a.) peu éloignés sera facilité par l'aménagement de liaisons cyclables. Il reste encore un certain nombre d'incertitudes à lever en ce qui concerne les parkings (hormis ceux qui seront prévus pour le personnel de la VRT et de la RTBF car à terme, ce sont pas moins de 5.000 à 6.000 habitants et pour ainsi dire autant de travailleurs qui arpenteront les espaces communs de ce nouveau quartier de ville.

En savoir plus sur:

Nos partenaires