La Chine bloque l'accès en ligne aux révélations des Panama Papers

05/04/16 à 10:52 - Mise à jour à 10:52

Source: Belga

(Belga) La Chine a décidé mardi de bloquer l'accès aux révélations liées à l'affaire des Panama Papers consultables sur le site internet du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ). Il ressort de la vaste enquête journalistique révélée dimanche que des proches de très hauts dirigeants chinois, dont le président Xi Jinping, ont possédé dans des paradis fiscaux des sociétés écrans propres à dissimuler leur fortune, ce qui est à même d'entretenir le doute sur les efforts anticorruption de Pékin.

La Chine bloque l'accès en ligne aux révélations des Panama Papers

La Chine bloque l'accès en ligne aux révélations des Panama Papers © BELGA

Selon le site d'information China Digital Times, qui opère depuis Hong Kong, Pékin a ordonné le retrait de toutes références à l'affaire dans les médias locaux, ainsi que le blocage des recherches sur internet liées au Panama ou aux sociétés chinoises impliquées. Sont notamment concernés par les révélations de montages offshore Deng Jiagui, époux de la soeur aînée du chef de l'Etat Xi Jinping, ainsi que des proches d'au moins huit membres, anciens ou actuels, du comité permanent du Bureau politique du Parti communiste chinois (PCC). Le cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca, au coeur du scandale des "Panama Papers", a davantage de bureaux en Chine que dans n'importe quel autre pays, alors même que le régime communiste vante ses efforts anticorruption et dit contrôler étroitement les sorties de capitaux. Mossack Fonseca possède ainsi des bureaux dans huit villes chinoises, selon son site internet. On y trouve les centres financiers de Shanghai et Shenzhen, les ports de Dalian, Qingdao et Ningbo, Hangzhou - métropole industrielle proche de Shanghai -, ou encore la capitale provinciale de Jinan (Shandong, est), un centre de l'industrie charbonnière. Le place financière de Hong Kong, territoire disposant d'une large autonomie et voie d'accès privilégiée à la Chine continentale, complète la liste. Un recensement interne réalisé par Mossack Fonseca avait par ailleurs conclu que, parmi ses clients propriétaires de sociétés offshore, la plus grosse proportion venaient de Chine continentale, suivi par les Hongkongais. (Belga)

Nos partenaires