La Chambre rabote le salaire des élus absents, mais refuse de communiquer

26/05/18 à 07:20 - Mise à jour à 07:21

Source: Belga

(Belga) Le parlement fédéral s'attelle à améliorer la transparence et la gouvernance, mais refuse de livrer des chiffres sur les élus sanctionnés pour absence, relève samedi Le Soir. En moyenne, un à trois députés sur 150 seraient sanctionnés par mois pour ne pas avoir été suffisamment présents, a découvert le journal.

La Chambre s'apprête à voter la liaison entre rémunération parlementaire et la présence en commission. Depuis 1993, une telle règle existe pour la présence en séance plénière. Un député doit avoir participé à 80% des votes pour toucher l'intégralité de son salaire. Le Soir a dès lors voulu savoir si la loi avait permis de contrer l'absentéisme, 25 ans plus tard. Mais contrairement aux parlements bruxellois ou wallon où les chiffres ont été communiqués, la Chambre clame que ces données sont "confidentielles", faute d'autorisation de son président Siegfried Bracke (N-VA). Le quotidien a contacté les précédents présidents de la Chambre et les différents partis politiques pour obtenir des précisions (officieuses). En moyenne, un à trois députés par mois sont sanctionnés. (Belga)

Nos partenaires